Centre de documentation de l'AVIQ

Prendre soin de la vie : de soi, des autres et de la nature
KOTSOU Ilios - ANDRE Christophe - Collectivité Auteurs , SHANKLAND Rébecca - JOLLIEN Alexandre , RICARD Matthieu
L'Iconolaste
2019
Ce livre inspirant, né d'une collectivité d'auteurs émergeant de disciplines distinctes : la philosophie, les neurosciences, la méditation, l'écologie et de l'architecture, propose de découvrir le "prendre soin" dans son sens large : en prenant soin de soi, des autres, de la relation tissée avec eux et de la nature. Cela, au travers de différents aspects : privilégier le lien social, inclure les aînés, favoriser la gratitude, la solidarité, etc.
17968.jpg
Vivre sans pourquoi. Itinéraire spirituel d'un philosophe en Corée
JOLLIEN Alexandre
L'Iconoclaste
2015
Vivre sans pourquoi, quitter la dictature de l'après, se détacher du poids du qu'en-dira-t-on, oser un amour plus vrai, tout cela réclame un véritable art de vivre. Alexandre Jollien retrace ici l'itinéraire spirituel qui l'a conduit à tout quitter pour s'installer avec sa femme et ses trois enfants en Corée du Sud. Accompagné d'un CD MP3.
17832.jpg
Trois amis en quête de sagesse
JOLLIEN Alexandre , ANDRE Christophe , RICARD Matthieu
L'Iconoclaste
2015
Dans ce traité de sagesse à trois voix, Alexandre Jollien, philosophe né avec une infirmité motrice cérébrale, raconte son expérience, ses efforts et les leçons apprises en chemin. Alexandre Jollien a vécu dix-ans dans une institution spécialisée pour personnes handicapées. Il parle du regard des autres, de la souffrance et de l'acceptation, de l'altruisme, de la compassion, de la simplicité, du pardon, de la liberté, du lien corps-esprit.
16967.jpg
Petit traité de l'abandon : Pensées pour accueillir la vie telle qu'elle se propose (avec 1CD audio MP3)
JOLLIEN Alexandre
Seuil
2012
Alexandre Jollien a passé dix-sept ans dans une institution pour personnes handicapées. Philosophe de formation, il est l'auteur de plusieurs essais qui ont rencontré un grand succès. Alexandre Jollien poursuit sa quête philosophique d'une sagesse qui nous apporte la paix intérieure. Le livre est accompagné d'un CD où le philosophe lit son ouvrage.
14177.jpg
La construction de soi. Un usage de la philosophie
JOLLIEN Alexandre
Seuil
2006
Alexandre Jollien a passé dix-sept ans dans une institution pour personnes handicapées. Philosophe de formation, il est l'auteur de "Eloge de la faiblesse", ouvrage couronné par l'Académie française, et "Le métier d'homme" qui a connu aussi un grand succès. "La construction de soi" rassemble une série de lettres qui dessinent un usage de la philosophie envisagée comme un mode de vie, une thérapeutique de l'âme. Elles dépeignent un état d'esprit qui répond à l'invite de Spinoza : "Bien faire et se tenir en joie".
Le métier d'homme
JOLLIEN Alexandre
Seuil
2002
Alexandre Jollien, l'auteur, a rencontré la mort quelques minutes à l'épiphanie de sa vie, étranglé par son cordon ombilical. Quelques bulles d'oxygène en moins dans le cerveau, et le voilà lent dans ses démarches, affublé d'une élocution et de gestes qui ne ressemblent pas à ceux des autres. Le regard des autres le définit chaque jour : débile. Mais son intelligence surmonte cet handicap. Il nous livre, ici, sa vision du combat et de la vie : être homme...
4068.jpg
Eloge de la faiblesse
JOLLIEN Alexandre
Editions du Cerf
1999
Il s'agit du récit autobiographique d'Alexandre Jollien, infirme moteur cérébral, qui au terme d'un long périple, s'est retrouvé sur les bancs de l'université à étudier la philosophie. L'auteur, tout en racontant son expérience, parfois difficile et douloureuse, mais toujours stimulante, invite de manière insistante à s'interroger sur la distinction entre normal et anormal. L'histoire est basée sur un entretien philosophique entre l'auteur et Socrate, la philosophie étant avant tout envisagée comme une interrogation libre de tout préjugé. Ce livre contient de nombreuses réflexions sur le métier d'éducateur, selon quelqu'un qui en a connu beaucoup dans sa vie d'enfant et d'adolescent en institution. La critique n'est pas toujourss tendre...
facebook